Communiqués de presse

Liens favorisÉcrivez-nousPlan du site

  

 Accueil
 Actualités
 Qui sommes-nous ?
  Equipements de production
  Communiqués de presse
 Clouage
  V170 Standard
  V170 B
  V170 SCL
  V900
  V900 B
  Mini V100 B
  Hi 60
  Hi 60 S1C
  Hi 60 SCL
  H 2000
  H 1000
  H 500
  V 200 CHN
  Accessoires
 Agro-alimentaire
  Convoyeurs
  Tables tournantes
  Reconstruction
  Adaptations mécaniques
  Mise en conformité
 Travaux Spécifiques
  Construction mécanique et pneumatique
  Chaudronnerie - Métallerie
  Aménagement poste de travail
  Convoyeur - Manutention
 Partenaires
  Intégrateurs
  Revendeurs
  Fournisseurs
 Nos références
 Liens favoris
 Ecrivez-nous
 Nous contacter
HEBDO Périgord

29/01/2001
Après avoir été 11 ans responsable des achats à la papeterie SOUSTRE à Saint Seurrin sur l’Isle, Gérard NABOULET a monté la SMAFI, son atelier de construction mécanique, il y a 13 ans, à Saint Jean d’Estissac.

Il re-conditionne des machines surtout pour l’Agro -alimentaire. Il a conçu et fabriqué des prototypes de machines pour la fabrication de bottes, pannoteuses, palettiseurs, ébavureuses de joint caoutchouc, casques à palombes, pièces de planches à voile et de rameur en salle, perceuses multi - broches pneumatique et même des matériels de tests pour feux d’artifices.
Mais pour rentabiliser au mieux ses innovations, et assouvir sa passion pour la pneumatique, il s’est orienté vers la petite série de cloueuses de caisses à vin. Et là, le dépôt de brevets s’est imposé.
Ses premières cloueuses étaient destinées aux caissiers en exemplaires unique. Puis il s’est tourné vers les négociants et les viticulteurs qui ont des besoins spécifiques et précis en fonction de leur politique commercial concernant le nombre et la taille des bouteilles, les types de coffrets et valisettes, etc …
Ainsi, il a crée toute une gamme de petites et grandes cloueuses, verticales pour clouer des fonds, horizontales pour ceinturer les côtés des caisses. C’est sur ce dernier système que porte le brevet déposé en 1998. Il vient juste de l’obtenir. Et cela, lui a coûté 6 098 € (40 000 Fr.). Malgré les subventions car il y a une longue recherche d’antériorité.
Le brevet porte sur l’automatisme intégré qui s’adapte aux différents types de caisses et coffrets. Il allie un logiciel informatique à un procédé pneumatique pour gérer la logique mécanique. Une entreprise partenaire a réalisé le bâti.
Pour 2001,  il a 2 ou 3 innovations en chantier. Il continuera à se rendre chez ses clients pour bien analyser leurs besoins.
A terme, il compte pouvoir créer 2 à 3 emploies, grâce à ses petites séries de cloueuses.

J.M. Bayle


retour ...
  © SMAFI24 - La référence en machine de clouage et reconstruction agro-alimentaire
Mentions légales